0033 0)1 84 800 400 devis@chirurgiedusein.net

Le choix de la voie d’incision et de l’emplacement de l’implant mammaire dépendent de plusieurs facteurs. Le principal élément intervenant dans ce choix c’est lorsque la patiente est maigre. Quand elle ne dispose pas d’assez de volume mammaire le chirurgien choisit de poser la prothèse derrière le muscle pectoral et la glande mammaire en dual plan.

En effet, lorsque le tissu adipeux entourant les seins est absent il faut éviter que les contours des prothèses ne soient apparents si la pose de la prothèse mammaire se fasse devant la glande.

Insertion de la prothèse mammaire par voie aréolaire inférieure

Dans le cas d’une hypotrophie sévère, le meilleur choix est d’insérer la prothèse mammaire à travers une incision hémi aréolaire inférieure. La cicatrice est fermée par un surjet intradermique et on utilise pour cela du fil résorbable pour qu’il n’y ait pas de trace.

Emplacement de la prothèse mammaire

Les implants seront placés derrière le muscle grand pectoral avec un grand décollement des sillons sous mammaires. Pour obtenir un volume uniforme et des seins bombés, il est préférable de choisir des prothèses rondes pour un effet bombé par-dessus.

Le drain sera positionné sous le bras derrière le muscle pour éviter d’avoir un hématome et les saignements pendant l’opération. Il sera retiré le lendemain de l’intervention lorsque la patiente pourra sortir.

A la fin de l’intervention, le chirurgien pose un pansement compressif qui va rapprocher les seins et bien appuyer vers le bas. Cela est nécessaire car la prothèse derrière le muscle a toujours tendance à remonter et à s’extérioriser.

Elle devra porter un soutien-gorge adapté pendant 1 mois. Tandis que la bande de contention posé à la sortie de la clinique pourra être enlevé après deux semaines.