Développement du sein chez la femme

Le sein est une partie du corps bien particulière. Elle évolue à un rythme qui lui est bien spécifique et elle est affectée par le cycle hormonal. Son rôle principal est d’assurer l’allaitement grâce à la glande exocrine en son sein pour nourrir bébé.

Le rythme d’évolution de la glande mammaire est affecté par l’activité physique, l’âge et les grossesses.

Structure du sein

Le sein est composé de :

  • Lobules qui servent à produire le lait qui sera cheminé par les canaux galactophores. Ces derniers permettent au lait de parvenir vers la bouche de bébé via des pores au niveau du mamelon.
  • Tissus conjonctifs et adipeux. Leur rôle principal est la protection des canaux galactophores et des lobules. Secondairement, ils ont un rôle esthétique puisqu’il donne sa forme au sein et son volume à la glande mammaire.
  • Aréole et mamelon. Les glandes sudoripares contenues dans l’aréole permettent de lubrifier la surface extérieure pour faciliter l’allaitement. Quant au mamelon, grâce à sa forme, il facilite l’expulsion du lait et la mise à bouche par le bébé.
  • Ligaments. Ils permettent de soutenir le sein et de le fixer au thorax.
  • Tissu cutané. La peau entoure le sein comme pour tout le corps.

Différents stades de développement du sein

Les stades d’évolution de la glande mammaire sont : la puberté, la grossesse, l’accouchement, l’allaitement et la ménopause.

  • La puberté sonne les premiers changements perceptibles comme l’augmentation du volume des seins.
  • Au moment de la puberté la glande mammaire commence à se développer grâce au développement du tissu conjonctifs et adipeux à l’endroit du sein. En plus, à ce stade, débute le cycle de production hormonale. Les canaux et les lobules commencent alors à se former grâce à la présence d’œstrogènes et de progestérone.
  • Pendant la grossesse les lobules et les canaux galactophores se développent encore plus pour pouvoir produire le lait suite à la fin de la grossesse.
  • Après l’accouchement et pendant l’allaitement, la glande mammaire commence par produire un liquide riche en protéines (le colostrum) ensuite lorsque le bébé commence les tétés, l’hormone de prolactine est stimulée et commence alors la production du lait maternel.
  • A la fin de l’allaitement, le volume de la glande mammaire commence à se rétrécir. D’où l’impression du sein vidé qu’ont certaines femmes après l’allaitement.
  • Pendant la ménopause la taille de la glande mammaire diminue, le nombre des canaux baisse et sont remplacés par de la graisse. Donc si le volume du tissu adipeux n’est pas assez important la femme aura l’impression que ses seins ont fondu. En plus, la ptôse des seins commence suite au relâchement des ligaments. C’est pourquoi, c’est surtout à ce stade que la plupart des femmes optent pour le lifting des seins avec ou non un lipofilling mammaire.

En conclusion ce qu’on peut dire c’est que les glandes mammaires ne peuvent pas être identiques pour toutes les femmes. Chacune possède des seins de taille et de volume différente de l’autre. Il arrive aussi que chez la même femme les seins ont des tailles différentes. Des interventions sont faites pour rétablir l’équilibre et l’harmonie des deux seins.